FICTION

2013

85' – DCP – Couleur – Israël, France

Ana Arabia

1/5
VENTE / DISTRIBUTION

AGAV FILMS

6, cour Berard. 75004 Paris

France

+33 (0)1 42 40 48 45

agav@amosgitai.com

Filmé en un seul plan-séquence de 85 minutes, Ana Arabia est un moment de la vie d’une petite communauté de réprouvés, juifs et arabes, qui cohabitent dans une enclave oubliée à la « frontière » entre Jaffa et Bat Yam, en Israël. Un jour, Yael, une jeune journaliste, leur rend visite. Dans leurs abris délabrés, dans un verger rempli de citronniers et entouré de HLM, elle découvre une galerie de personnages aussi éloignés que possible des clichés habituels sur la région. Yael croit avoir découvert une mine d’or. Elle en oublie son travail. Les visages et les mots de Youssef et Miriam, Sarah et Walid, de leurs voisins et amis, lui parlent également de sa propre vie, de ses rêves,
ses espoirs, ses histoires d’amour, ses désirs et désillusions. Leur rapport au temps est différent

de celui de la ville qui les entoure. Dans ce lieu bricolé et fragile, la coexistence est possible.
Une métaphore universelle.

« Tourné le 6 mars, entre 16 h et 17 h 30 : Ana Arabia, le vingt-et-unième long-métrage de fiction d’Amos Gitai, affiche un état civil beaucoup plus concis que les autres films. […] Le premier jour
du tournage était fixé au dimanche 3 mars. Mais ce qui s’est tourné ce jour-là n’est pas du tout
le film que Gitai a finalement montré à Venise. Entre le dimanche soir et le mercredi, le personnage principal a disparu : l’actrice qui incarnait l’œuvre a quitté le plateau, et le scénario a été profondément remanié. C’est l’aboutissement d’une succession de métamorphoses qui ont façonné le film, une illustration de la méthode Gitai. […] En découvrant le film fini, fait des vestiges de celui qui faillit se faire un dimanche et des efforts de toute une équipe dans les trois jours qui ont suivi, une phrase du metteur en scène est revenue. Il parlait de la situation au Moyen-Orient :
“On n’a pas le choix, il faut rester optimiste malgré ce que l’on sait. Il faut injecter l’espoir dans le réel.”
Un bon résumé du plan de tournage de ce plan unique. » 

Thomas Sotinel, Le Monde, 19 septembre 2013

Avec Yuval Scharf, Yussuf Abu Warda, Sarah Adler, Assi Levy, Uri Gavriel, Norman Issa, Shady Srur

Scénario Amos Gitai, Marie-José Sanselme Image Giora Bejach Décors Miguel Merkin
Montage Isabelle Ingold Son Alex Claude Costumes Laura Sheun Casting Ilan Moscovitch

Producteurs Michael Tapuach, Amos Gitai, Laurent Truchot Directeur de production Gady Levy
Production Hamon Hafakot, Agav Hafakot, Agav Films

 

FESTIVAL

Venise : Biennale di Venezia/Mostra d’arte cinematografica 2013 – Compétition officielle

© 2020 by agav